L’histoire de Joseph Pilates, les origines de la méthode.

Né en 1883 en Allemagne, Joseph Pilates est un enfant chétif souffrant d’asthme, de rachitisme et de rhumatismes articulaires.

Afin de recouvrer la santé, il étudie très jeune l’anatomie et le fonctionnement des muscles posturaux. Il se forge ainsi son propre programme d’entraînement. Convaincu que le mental et le corps sont étroitement liés, il y associe la pratique du yoga et d’autres sports martiaux.
Il devient un sportif accompli, pratiquant la plongée, la gym et boxant professionnellement.

Résidant en Angleterre au moment où celle-ci entre en guerre, il est amené à travailler dans un hôpital militaire. C’est là qu’à l’aide d’un lit superposé et de ressorts, il ébauche une machine nommée « Cadillac », permettant aux patients immobilisés de commencer leur rééducation. L’efficacité de son approche devient évidente au moment de la pandémie de grippe de 1918. En effet, la majorité des gens pratiquant cette méthode retrouvent rapidement leurs forces et survivent.

En 1923, il émigre à New-York. C’est pendant ce voyage qu’il rencontre sa femme, Clara, infirmière. Tous deux fondent leur studio où ils continuent de développer et d’enseigner la méthode de Joseph, qu’il appellera « Contrology ».
Celle-ci s’adresse tout d’abord aux danseurs en leur permettant une rééducation accélérée des diverses blessures inhérentes à leur travail, et aussi de se renforcer tout en gardant leur souplesse.
Martha Graham (grande danseuse et chorégraphe) et Georges Balanchine (co-fondateur du New-York City Ballet) sont deux inconditionnels du Pilates.
La méthode gagne rapidement les sportifs et les acteurs.

Les machines étant difficiles à transporter, Joseph adapte ses exercices au sol. Il crée ainsi une centaines de mouvements dont les objectifs sont de permettre à la colonne vertébrale et aux articulations d’un adulte de s’assouplir et de « rajeunir ». Ces mouvements, associés en enchaînements appropriés selon les besoins et les personnes, ont servi de base à ceux enseignés aujourd’hui encore dans les cours.

Joseph Humbertus Pilates s’éteint en 1967 à New York à l’âge de 83 ans, après avoir dédié sa vie au bien-être et la santé et enseigné sans interruption, avec sa femme Clara, dans leur studio pendant plus de 40 ans, la méthode qu’il avait mise au point. Clara le rejoindra dix ans après.

A partir des années 1980, ses disciples reprennent le flambeau et répandent sa méthode à travers le monde.